KENDO
IAÏDO
ADRESSE et CONTACT Le siège du Comité Départemental Maison des Sports - 997A Avenue du Docteur Jean Bru - 47000 AGEN Tel :05 53 66 78 18 Portable : 06 70 60 87 88 Courriel: secretariat.cdjudo47@orange.fr
Ligue Aquitaine
FFJDA
"photo Kimchi" Le Kendo (litt. Voie du sabre) a pour origine les techniques de combat au sabre développées pendant le Japon féodal. Il s'agit d'une escrime dont la forme actuelle s'est élaborée à partir du 19ème siècle, alors que les savoirs guerriers évoluaient vers des voies de développement personnel, des formes d'art de vivre. Le concept de "katsu jin ken" - "le sabre qui donne la vie" résume cette évolution : l'instrument de mort permet (paradoxalement) à l'Homme de devenir meilleur. C'est une discipline qui, via ses règles et son cérémonial, demeure fortement imprégnée par la tradition martiale dont elle est issue. Le but du Kendo consiste à frapper certains endroits précis du corps de l'adversaire avec le shinaï, réplique en bambou non dangereuse du katana (fameux sabre japonais). Les combattants sont revêtus d'une armure composée d'un casque (men), d'un plastron (do), d'un tablier (tare) et d'une paire de gants (kote), qui permet un engagement total lors de l'assaut, toute brutalité gratuite étant exclue. Le Kendo permet le renforcement et le développement physique et mental via un entraînement rigoureux et vigoureux, et une discipline librement consentie. De plus il permet d'associer longévité et efficacité, c'est à dire d'améliorer sa maîtrise du combat jusqu'à un âge avancé, grâce à une pratique peu traumatisante (pas de contraintes sur les articulations, pas de chutes) où la force physique n'est pas le facteur essentiel. La naissance de la section Kendo de Foulayronnes (http://47take.free.fr/) en 2003 a permis de combler l'absence de représentation de cette discipline martiale dans le Lot-et-Garonne. Son instructeur est M. Tristan Taguet, 3ème dan titulaire du BFEK, qui a reçu l'enseignement des Professeurs Claude Hamot, Claude Pruvost, Laurent Chaudron et François Delage dans les divers dojos où il a pratiqué.Le but de la pratique du Kendo est :- de former l'esprit et le corps- de cultiver un caractère vigoureux- de s'efforcer de progresser dans l'art du Kendo- de tenir en estime la courtoisie et l'Honneur- de coopérer avec les autres en toute sincérité- de toujours poursuivre la culture de soi en cherchant à s'améliorer en tant qu'Etre humain.A la périodes des guerres, la sécurité était précaire, et les samuraï avaient remarqué que lors d’attaques imprévues, c’est la rapidité avec laquelle on dégainait le sabre et on enchaînait une contre-attaque, qui permettait d’acquérir un avantage fondamental dans le combat. Le iaïdo est né de cette observation. Le iaïdo (prononcer i.aï.do) est donc un art martial très ancien dont les origines remontent au moyen âge japonais (XIVeme siècle).
C O M I T E DE J U D O L O T - E T - G A R O N N E Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées
ACCUEIL LE COMITE Le Mot du Président Equipe Départementale Textes Officiels CLUBS Trouver un CLUB Page CLUBS RESULTATS SPORTIF Les catégories d'âges Calendrier Open et Tournoi Judo Adapté Disciplines associées FORMATIONS Ceintures Noires Journées Techniques Formations Dirigeants ARBITRES CULTURE JUDO TAÏSO JUJITSULe Iaïdo où l'art de dégainer le sabre japonais Le Iaïdo regroupe un ensemble de techniques d’escrime au sabre long (katana) qui consistent à dégainer et à couper l’adversaire dans le même mouvement continu. Il se pratique seul, sous forme de kata (combat simulé) contre un ou plusieurs adversaires imaginaires et comprend l’étude du Seiteï-Iaï (système standard mis en place par la Fédération Japonaise de Kendo ZNKR) et les formes d’une école très ancienne. Chaque kata commence avec le sabre dans le fourreau glissé dans la ceinture et comprend 4 phases essentielles : - Nuki tsuke (le dégainé et première coupe) - Kiri otoshi (la ou les coupes létales ) - Chiburi (le « nettoyage » de la lame) - Noto (le rengainé du sabre) Le Iaïdo est un art martial qui ne demande aucune qualité physique particulière et peut être commencer à tout âge (à partir de 14 ans). Non violent, sans compétition ni combat, le iaïdo (litt. La voie pour vivre en harmonie) est une voie de développement personnel, et permet d’améliorer entre autre, l’équilibre, la verticalité, l’harmonie, la précision mais aussi l’humilité et la patience. L’association loi 1901 « Bias aïkido & iaïdo Ryu » a été crée pendant l’été 2008. Il est à ce jour le premier club du Lot & Garonne a proposer cette activité. Les cours ont lieu au Dojo municipal de Bias. Les inscriptions se font toute l’année, il est possible d’effectuer quelques cours d’essai (iaïdo et aïkido), les armes sont prêtées par le club (prévoir un vêtement souple ou un kimono). Renseignements au Dojo, et sur le site du club (www.bias-aikido-iaido-ryu.com)